La Rumba (Et ta grand-mère où est elle)

rumba1La rumba c’est le genre ou espèce folklorique capable de fédérer tous les secteurs de la population cubaine en laissant loin derrière ses origines purement  africains jusqu’à constituer un point de convergence dans les modes d’expression des cubains qui va se définir par « ce qui est rumbé , rumbeado ».

On ne peut pas dire quelle est la signification du mot rumba. Son origine est comprise  dans une série des mots afro-américains, comme : tumba, macumba, tambo, et d’autres qui désignent  des fêtes collectives d’origine noir.

L’ambiance de la rumba est le Solar. c’est là que la rumba trouve son point de départ, où démarre une Rumba pour n’importe quel motif, on utilise comme instrument la planche latérale d’un armoire, un tiroir de commode pour frapper avec une paire des cuillères, et la poêle à frire, rien qu’avec ça s’installe une bonne Rumba.

Le Son (Havana Blues, Cochambre, Et Cubaton)

habana-bluesfbUne nouvelle génération d’artistes qui arrivent dans les années 2000. Les enfants nés après la chute du mur et élevés dans les carences matériels et la faillite idéologique de ce qu’on a appelé  Période  Spécial en Temps de Paix.

Des enfants qui ne peuvent  plus entendre le discours que même les anciens n’osent plus défendre  et qui devant l’évidence de l’incompétence du régime proclame  qu’ava nt 1959 la situation du pays était bien pire. Ces nouveaux cubains, qui n’ont eu leur partie de gloire de premières années de la révolution, quand des milliers des jeunes de tous le millieux se sont engagés dans tous les fronts, la campagne d’alphabétisation, la défense du pays pendant la Crise d’Octobre, et plus tard la lutte contre les bandits payes par CIA.

Lire la suite

Le Son 5 (Timba, Songo, Et Dollar)

charanga habaneraEn lloró mi ñankwé par  le groupe Afrocuba,  est une des œuvres des plus représentative de le style de ce goupe qui s’inscrive dans la voie ouverte par chucho valdes et irakere. Le groupe Afrocuba créé à la havane en 1977, utilise aussi des éléments de la musique cubaine d’ascendance carabali (abakua).

La dernière évolution en date du son cubain s’appelle Timba. Cette mouvance se dérive du Songo quant à la manière de jouer la percussion sur les congas et timbales mais aussi le piano et la basse, spécifique de l’orchestre Los VanVan,

Lire la suite

Le Son 4 (L’Explosion)

Irakere 3Alors Si les Van Van ont revolutionné le format charanga d’autres groupes ont joué aussi un rôle de pionniers. Le groupe Irakere de Chucho Valdés à l’instar des groupes nord-americains comme rare earth, blood swet and tears ou chicago, dévéloppe  un style afro-cubaine d’une puissance et un sérieux extraordinaires où on trouve des éléments du rock, du pop, et du son cubain, mais aussi la rumba et du danzon.

« On a repris des instruments rituels africains, joués encore dans certaines régions de Cuba, mais jamais utilisés pour la musique populaire. On les a sortis de leur rôle rituel, intégrés à toutes sortes d’éléments universels, le jazz, très important pour l’harmonie, pour la possibilité d’improvisation qu’il offre ; la musique classique, et même le rock », déclarent-ils Lire la suite

Le Son 3 (Ay Ay Ay)

juan-formell-y-los-van-van_vol.6_1980J’ai fini la dernière émission avec deux tubes de la première période de l’orchestre Los VanVan, et aujourd’hui je récidive. Tant d’acharnement a son explication dans le fait que Juan Formell et son orchestre Los VanVan ont marqué profondément l’histoire de la musique populaire cubaine. Les VanVan arrivent à un moment ou la musique populaire n’était plus dans son meilleur moment. En fait nous étions, les jeunes de l’époque, plus au moins divises en deux groupes par rapport à nos préférences musicales, sociales et vestimentaires, le groupe des Pepillos, et le groupe des Guapos. Un peu comme les mods et les rockers en Angleterre. les Pepillos étaient cool  et  aimaient le rock et les ballades, et portaient des jeans et se laisse pousser le cheveux, tandis que les Guapos d’un comportement agressive et machiste assumé, portaient des pantalons en tissus synthétiques   de toutes les couleurs, et bizarrement   ils avaient un faible pour Lire la suite